Philippe Bas présente le Plan solidarité grand âge

Le 2 juillet 2006, par Louis LEVY,

Un mois après la divulgation des grandes lignes du plan par le Premier ministre à Bergerac (voir lettre 203), Philippe Bas, ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille, a présenté officiellement le 27 juin l’ensemble des mesures du plan quinquennal « Solidarité grand âge » 2007-2012 visant à améliorer la prise en charge des personnes âgées dépendantes.

Censé répondre au défit du vieillissement de la population, un "tsunami démographique", selon l’expression du ministre, le plan définit cinq grands axes de réforme :

 "donner aux personnes âgées dépendantes le libre choix de rester chez elles en développant les services de soins et d’aide àdomicile, en soutenant davantage les aidants familiaux et en assurant une continuité entre domicile et maison de retraite",
 "inventer la maison de retraite de demain et permettre aux personnes âgées vulnérables de mieux y vivre, en augmentant le nombre de soignants, en améliorant la qualité de vie, en maîtrisant les prix",
 "adapter l’hôpital aux personnes âgées, en développant la filière gériatrique et en resserrant des liens tant avec le domicile qu’avec la maison de retraite",
 "assurer pour l’avenir le financement solidaire de la dépendance, afin de garantir un haut niveau de protection sociale face àla dépendance", et enfin
 "insuffler une nouvelle dynamique àla recherche et àla prévention".

Côté financement, le plan coà»tera un peu moins de 500 millions d’euros par an pendant cinq ans, pris en charge par l’Assurance maladie au travers d’un relèvement d’environ 10 % par an de l’enveloppe consacrée aux personnes âgées.

Mais l’Assurance maladie ne pourra, àl’avenir, soutenir seule les besoins nés du vieillissement. Philippe Bas a confié une mission àHélène Gisserot, de la Cour des comptes, afin de proposer début 2007 de nouveaux modes de financement, notamment la création d’un cinquième risque. La Fédération Hospitalière de France salue les mesures du Plan mais revient en détail dans un communiqué sur l’insuffisance de son financement.

A signaler la sortie le même jour du second rapport de la mission "Prospective des équipements et services pour les personnes âgées dépendantes", du Conseil d’analyse stratégique : « Bâtir le scénario du libre choix  ».

Ce rapport rend un diagnostic précis sur les besoins en équipements et services pour les personnes âgées dépendantes àl’horizon 2010-2015 et 2025, permettant de fonder le plan d’action du ministre. Le diagnostic du CAE est clair : la prise en charge des personnes âgées dépendantes nécessitera de très importants besoins financiers et en personnels àl’horizon 2025.

Pour assumer les coà»ts de la dépendance, le Conseil évoque deux solutions : "recourir àdes prélèvements nouveaux (prélèvement additionnel de CSG) et procéder par ciblage et redéploiements". Il évoque aussi la recherche de solutions nouvelles, notamment la "mobilisation d’une couverture assurantielle du risque dépendance".

 Le plan
 Le rapport du CAS - "Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix"
 "Plan solidarité grand âge : ambitieux mais insuffisamment financé" - communiqué FHF

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
2 juillet 2006
Statistiques de l'article :
34 visiteurs aujourd'hui
18627 visiteurs cumulés
Mots-clés :

Google

La citation du jour

Visiteurs ! Où êtes-vous ?

Map IP Address
Powered byIP2Location.com

Identifiez-vous

Certaines rubriques du site ne sont accessibles qu'aux visiteurs identifiés


mot de passe oublié ?

SPIP 1.9.2c [10268] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4352 (3370753)