Méthode pour prédire le risque d’hypoglycémie sévère sous insuline

Le 23 août 2007, par Louis LEVY,

Le risque de survenue d’hypoglycémies sévères est actuellement un des obstacles majeurs à l’obtention d’un contrôle glycémique optimisé en cas de traitement par insuline. La prévention de ces épisodes repose en partie sur la possibilité de prédire les hypoglycémies sévères.

Une équipe a mis au point un algorithme basé sur les résultats de l’auto-surveillance glycémique pour évaluer le risque de survenue imminente d’une hypoglycémie sévère. L’hypothèse sous-jacente est qu’un cercle vicieux de glycémies basses récurrentes précède habituellement l’hypoglycémie sévère. Cet algorithme a été testé prospectivement chez 100 patients ayant un diabète de type 1 suivis pendant 6 mois et chez 79 patients ayant un diabète de type 2 insulino-traité suivis pendant 4 mois.

Les résultats mémorisés de l’auto-surveillance glycémique quotidienne (pendant la totalité du suivi) ont été analysés et les épisodes d’hypoglycémies sévères ont été recherchés par e-mail deux fois par semaine. Les hypoglycémies sévères étaient définies par un épisode de confusion, une crise comitiale ou une perte de conscience rendant impossible le « resucrage  » par le patient lui-même et nécessitant l’intervention d’un tiers.

Les patients ayant un diabète de type 1 étaient âgés de 40,7 ans en moyenne avec une durée de diabète moyenne de 20 ans et une HbA1c moyenne de 7,6 %. Le nombre d’hypoglycémies sévères a été dans ce groupe de 88 et ces épisodes ont concerné 20 % des sujets. Les diabétiques de type 2 étaient âgés de 50,2 ans en moyenne, leur diabète durait depuis en moyenne 12,2 ans et l’HbA1c moyenne était de 8,8 %. Le nombre d’hypoglycémies sévères a été de 22 (10 % des patients).

Selon l’algorithme établi, le risque d’hypoglycémies sévères peut être prédit sur l’index de glycémies basses calculé sur les 150 dernières données d’auto-surveillance glycémique rapporté àl’index calculé sur les glycémies réalisées 24 heures avant un épisode d’hypoglycémie sévère. Dans cette étude, lorsque l’on disposait de 3 mesures glycémiques dans les 24 h précédant une hypoglycémie sévère, l’algorithme a permis de détecter 58 % des hypoglycémies sévères en cas de diabète de type 1 et 60 % des hypoglycémies sévères en cas de diabète de type 2. Les taux de détection ont augmenté respectivement à63 et 75 % si on disposait de 5 glycémies dans les 24 h précédant une hypoglycémie sévère.

Cette étude confirme que les hypoglycémies sévères sont souvent précédées de fluctuations glycémiques spécifiques identifiables par un algorithme basé sur l’auto-surveillance glycémique. Cette prédiction même si elle reste partielle permet d’envisager des actions de prévention des hypoglycémies sévères.

Dr Laurence Du Pasquier

Post-Scriptum :

Cox DJ et coll. : « Prediction of severe hypoglycemia. » Diabetes Care 30:1370-1373,2007.

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
23 août 2007
Statistiques de l'article :
8 visiteurs aujourd'hui
10969 visiteurs cumulés

Google

La citation du jour

Visiteurs ! Où êtes-vous ?

Map IP Address
Powered byIP2Location.com

Identifiez-vous

Certaines rubriques du site ne sont accessibles qu'aux visiteurs identifiés


mot de passe oublié ?

SPIP 1.9.2c [10268] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 2532 (3141437)