Alzheimer : des symptômes avant le diagnostic Lu dans le Figaro

Le 24 décembre 2008, par Louis LEVY,

Une étude française vient de confirmer que la maladie est une dégénérescence très progressive du cerveau. Ce travail a pu mettre en évidence, plus dix ans avant le diagnostic, les premiers troubles.

Des signes de déclin des performances intellectuelles sont déjà présents dix à treize ans avant le diagnostic d’une maladie d’Alzheimer, soit beaucoup plus tôt que ce que croyaient les chercheurs. C’est ce que révèle une étude française publiée la semaine dernière dans une prestigieuse revue médicale américaine, les Annals of Neurology. Depuis quelques années, il ne faisait plus aucun doute que l’évolution de la maladie d’Alzheimer est très progressive. Des études ont ainsi montré qu’une altération des fonctions cognitives, notamment de la mémoire, est déjà patente trois à six ans avant le début de la démence, et qu’elle s’accélère dans les deux ou trois ans précédant le diagnostic.

L’équipe du Pr Jean-François Dartigues (Inserm, université de Bordeaux), avec notamment le DrHélène Amieva, est allée beaucoup plus loin en examinant rétrospectivement, pendant une période de quatorze ans, les performances de patients qui ont déclaré un Alzheimer, comparativement à celles d’individus restés indemnes de la maladie. Ce travail épidémiologique sans précédent a pu être mené à bien grâce à des données de la cohorte Paquid, constituée à la fin des années1980 pour étudier le vieillissement cérébral normal et pathologique. Au total, environ 3800 personnes âgées de plus de 65 ans ne souffrant pas, au début de l’étude, d’une dégénérescence cérébrale et vivant en Dordogne et en Gironde ont participé à ce programme, qui a déjà fait l’objet de nombreuses publications. Les participants ont bénéficié de tests psychométriques tous les un à trois ans, entre 1989 et 2003.

« Une bonne nouvelle »

Pour cette étude, Jean- François Dartigues et ses collègues se sont intéressés aux 350personnes de ce groupe pour qui le diagnostic de maladie d’Alzheimer a été porté au cours des quatorze ans d’observation. Elles ont été comparées, a posteriori, à toutes les autres personnes de la même cohorte n’ayant pas développé la maladie, pour ce qui est des performances aux tests neuropsychologiques de référence et aux diverses plaintes qui ont été répertoriées au cours des quatorze années de surveillance.

Les résultats sont impressionnants. Les quatre tests neuropsychologiques (dont le mini mental state, mesure simple des fonctions intellectuelles globales) commencent à décliner dès dix à treize ans avant le diagnostic de maladie d’Alzheimer. Des plaintes concernant la mémoire et des sentiments dépressifs sont exprimés dans les huit à dix ans précédant le diagnostic formel. Quant aux difficultés à réaliser des tâches un peu complexes (comme téléphoner, utiliser les transports, ou encore prendre soi-même les médicaments), elles apparaissent déjà cinq ans et demi à six ans et demi avant le début officiel de la maladie. « C’est beaucoup, beaucoup plus long que ce que l’on pensait jusqu’ici », notent les auteurs.

À première vue, de tels résultats ont de quoi inquiéter les quinquagénaires victimes de petits coups de blues, trous de mémoire, ou autres sensations de détérioration des capacités intellectuelles… Cependant, la tranche d’âge des 55-65 ans n’est aucunement concernée par les résultats de cette étude qui a porté sur des personnes de plus de 65 ans. Avant cet âge, la maladie d’Alzheimer est rare, il s’agit surtout de formes héréditaires qui représentent moins de 1% de tous les cas.

Quel est alors l’intérêt de ces résultats, sachant que pour l’instant aucun traitement n’a prouvé d’efficacité pour bloquer ou ralentir significativement l’évolution de l’Alzheimer ? « Nous avons enfin la preuve que la maladie évolue à bas bruit pendant très longtemps, et c’est une bonne nouvelle, estime le Pr Orgogozo, l’un des signataires de l’étude et expert international des traitements de l’Alzheimer. Si l’on peut poser un diagnostic beaucoup plus tôt, plus de dix ans avant le début des symptômes caractéristiques, les lésions cérébrales seront nettement moins évoluées et les traitements auront d’autant plus de chances d’être efficaces. » Selon ce spécialiste, les échecs récents de certains essais thérapeutiques pourraient d’ailleurs s’expliquer par une prescription à des phases trop tardives de la maladie.

De nombreux travaux sont en cours pour mettre au point des tests de dépistage précoce, qui misent sur des marqueurs biologiques - dans le sang et le liquide céphalo-rachidien -, ou l’imagerie cérébrale, notamment par IRM (imagerie par résonance magnétique). « Les tests neuropsychologiques sont pertinents pour une étude épidémiologique, mais pas pour un dépistage individuel », insiste Jean-Marc Orgogozo. Selon lui, un test biologique fiable pourrait être validé d’ici deux à trois ans et l’imagerie cérébrale sophistiquée, déjà très performante, devrait se généraliser rapidement. Pour l’heure, en l’absence d’une prise en charge susceptible d’inverser l’histoire naturelle de la maladie, les spécialistes restent divisés sur l’intérêt d’un repérage précoce. Le dépistage de la maladie d’Alzheimer n’est actuellement pas recommandé, estimait la Haute Autorité de santé en mars dernier.

Dans la même rubrique

Alzheimer : projet de décret
Personnes très dépendantes : un décret permet des structures de répit
Approches de projets de soins
Alzheimer : le mal du 21è siècle ?
Les trois quarts des résidents d’Ehpad souffrent de la maladie d’Alzheimer
Des réseaux gérontologiques dédiés à la maladie d’Alzheimer en projet à la MSA
Alzheimer et glucose
Alzheimer grande cause nationale 2007 ?
Le déclin cognitif léger pourrait être favorisé par la prise d’anticholinergiques !
L’étude du LCR au stade MCI
Faut-il prescrire un inhibiteur de la cholinestérase dans les Alzheimer évolués ?
Peut-on faire le diagnostic de maladie d’Alzheimer avec une prise de sang ?
Maladie d’Alzheimer : Analyse de la presse de référence
ALZHEIMER
Premiers essais des oméga 3 dans la maladie d’Alzheimer
Maladie d’Alzheimer : Revue de presse
OUTILS MUSICO-THERAPEUTIQUES
Infos maladie d’Alzheimer
L’Alzheimer au PET scan
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Détecter précocement la maladie d’Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer 4 juillet 2007
L’association Alzheimer le Havre Pays de Caux organise
Diagnostic précoce Alzheimer
Revue de presse Alzheimer juillet 2007
AINS et Alzheimer : une nouvelle étude relance le débat
LES TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES PEUVENT ÊTRE REPÉRÉS EN MÉDECINE GÉNÉRALE
Le nouveau plan Alzheimer
Les statines protègent-elles de la maladie d’Alzheimer ?
Revue de presse Alzheimer septembre 2007
Dérèglement précoce du GPS cérébral dans la maladie d’Alzheimer
Revue de presse Alzheimer octobre 2007
Plan Alzheimer : 48 mesures proposées ce jeudi à Nicolas Sarkozy
Revue de presse novembre 2007
Prévenir l’épuisement des aidants
Alzheimer : Lancement de la "carte de soins et d’urgence"
Un rapport du Régime Social des Indépendants sur les dépenses de santé liées à la maladie d’Alzheimer
La dernière lettre de successfull aging
Le lent épuisement des proches de malades d’Alzheimer
Revue de presse Alzheimer mai 2008
Presse de référence Alzheimer
Analyse de la presse Alzheimer
Des allergies à l’Alzheimer : un sacré bond pour le dimebon
DENUTRITION ET MALADIE D’ALZHEIMER
Deux anti-Alzheimer donnent des résultats prometteurs
Un logiciel pour mieux diagnostiquer la maladie d’Alzheimer au stade précoce
Analyse de la presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer de PR éditions
Maladie d’Alzheimer : des risques pour les aidants
Alzheimer : en parler autour d’un café
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer de PR éditions déc. 2008
Alzheimer : des symptômes avant le diagnostic
La maladie d’Alzheimer, un diabète du troisième type ?
CODEX un test rapide pour évaluer les fonctions cognitives
Comment différencier la démence du Parkinson et la démence à corps de Lewy ?
Alzheimer : ne pas traîner
Les médecins généralistes aussi efficaces que les cliniques de la mémoire

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
24 décembre 2008
Statistiques de l'article :
40 visiteurs aujourd'hui
23268 visiteurs cumulés

Google

La citation du jour

Visiteurs ! Où êtes-vous ?

Map IP Address
Powered byIP2Location.com

Identifiez-vous

Certaines rubriques du site ne sont accessibles qu'aux visiteurs identifiés


mot de passe oublié ?

SPIP 1.9.2c [10268] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4325 (3376208)