La station prolongée au sol est-elle de mauvais pronostic ?

Le 29 juin 2009, par Louis LEVY,

Les chutes chez les patients âgés sont d’autant plus graves qu’une station prolongée au sol suit la chute, en raison des complications telles que les escarres aux points de compression, une hypothermie, une déshydratation ou encore une pneumopathie.

Il s’agit d’une étude ou tous les participants étaient alors âgés de 90 ans ou plus. L’étude a été prospective sur 1 an, avec une analyse spécifique des chutes rapportées par téléphone, courrier, ou lors d’un entretien téléphonique par une infirmière ou d’une visite par celle-ci. Il était demandé au patient s’il avait pu ou non se relever ensuite, seul ou avec une aide, combien de temps il était resté à terre, s’il avait appelé à l’aide, et si des lésions traumatiques avaient été occasionnées. Tous les patients avaient eu une évaluation des fonctions cognitives avec le Mini-Mental State Examination (MMSE).

Au total, 110 patients (84%) ont participé à cette étude, avec un âge médian de 94 ans (de 90 à 105 ans). Soixante six sujets (60%) ont fait au moins une chute durant l’année de suivi. Un patient sur 3 avait une altération sévère des fonctions cognitives (MMSE inférieur à 18).

Un peu moins de la moitié vivaient en institution et deux tiers des patients non institutionnalisés vivaient seuls à leur domicile. Un total de 265 chutes était rapporté. Elles concernaient 56% des patients vivant à domicile et 62% des patients institutionnalisés. En institution, la proportion de chutes ayant nécessité une aide pour se relever était de 100% contre 43% en dehors d’une institution. Quinze pour cent des chutes se sont soldées par une station au sol prolongée de 1 heure ou plus.

En ne considérant que les patients chuteurs, cette proportion était de 30%. Pour 10 patients, malgré la présence d’une aide, la station au sol avait duré entre 5 minutes et 1 heure, à cause des difficultés pour les aider à se relever. Toutes les chutes avec une station au sol d’une heure ou plus concernaient des chutes sans témoin, et 28% des chutes où les patients se trouvaient seuls se sont soldées par une station au sol d’une heure ou plus.

Au total, 53 patients (48%) avaient fait une chute sans pouvoir se relever seul et 20 patients étaient restés au sol au moins une heure après une chute. Les patients institutionnalisés avaient 16 fois plus de chance de ne pas pouvoir se relever seul après une chute.

Après ajustement par régression logistique, les patients avec des capacités limitées à se déplacer avaient 10 fois plus de chance de ne pas pouvoir se relever après une chute. Des fonctions cognitives sévèrement altérées exposaient les patients à rester longuement au sol avec un Odds Ratio de 8,1 (intervalle de confiance à 95% de 2,1 à 31,0).

Une majorité de patients (95% de ceux vivant seul et 99% des patients ne pouvant se relever seul et vivant seul) avaient un système d’alarme pour appeler de l’aide en cas de chute. Cependant, 80% des patients vivant seul et ne pouvant se relever seul n’avaient pas utilisé leur système d’alarme. Lors des 141 chutes survenues chez ces patients, les personnes sont restées plus d’une heure au sol 38 fois.

Parmi les limites de cette étude, nous retiendrons le fait que les chutes étudiées sont celles ayant fait l’objet d’une déclaration par le patient ou l’entourage, et que la durée de station au sol est sujette à caution.

Au final, les sujets de 90 ans ou plus étaient à fort risque de chuter et rester au sol sans pouvoir se relever seul, et de rester au sol une heure ou plus. Un système d’alarme ne semblait pas protéger les patients, qui le plus souvent ne l’avaient pas utilisé. Une altération des fonctions cognitives était le facteur de risque le plus important pour rester au sol longuement après une chute.

· L. Lechowski - Hôpital Sainte-Périne, Paris

successful Aging

Successful aging
mis à jour le 28/06/2009

 

Commentaires de l'article

 
clairebroget
Le 8 avril 2010

etude tres interessante

alarme maison

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
29 juin 2009
Statistiques de l'article :
35 visiteurs aujourd'hui
17346 visiteurs cumulés

Google

La citation du jour

Visiteurs ! Où êtes-vous ?

Map IP Address
Powered byIP2Location.com

Identifiez-vous

Certaines rubriques du site ne sont accessibles qu'aux visiteurs identifiés


mot de passe oublié ?

SPIP 1.9.2c [10268] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4350 (3383187)