EHPAD : relations directeur - médecin coordonnateur

Le 15 mai 2010, par Renaud MARIN LA MESLEE,

Notre ami Louis nous signale cet intéressant article paru courant avril 2010.

Synergie entre médecin coordonnateur et directeur d’EHPAD : mythe ou réalité ? Copyright © Len medical, Gérontologie pratique, Février/mars 2010

K FREDJ, Fondation de Rothschild, Montreuil

Dans une ère basée sur la professionnalisation des métiers, les bonnes intentions, fussent elles partagées, ne suffisent pas. Une compétence professionnelle est requise. Les textes, les premiers, incitent d’ailleurs à la synergie entre médecin coordonnateur et directeur d’EHPAD.

La question qui vient immédiatement à l’esprit lorsqu’on aborde la relation entre le médecin coordonnateur et le directeur est : est-ce une affaire de personnes ou une affaire de compétences ? Si la notion de personne est bien sûr un élément important de la relation, la compétence, elle, est un élément objectif.

Un peu d’histoire pour mieux comprendre…

L’histoire de l’évolution du profil de compétence du directeur de service ou d’établissement social, puis médico-social, est directement liée à celle du contexte social et économique de la France. En un siècle, on a assisté à une évolution permanente du profil1 du directeur.

De 1900 à 1945 C’est l’ancrage du secteur social dans le domaine privé à but non lucratif. On se situe juste avant la loi de séparation de l’Église et de l’État ; la loi de 190l permet à l’Église de sauvegarder ses biens en les dédiant à la prise en charge des plus démunis , le secteur social est géré par l’Église et les associations caritatives, le directeur est alors le plus souvent un prêtre ou un religieux.

À partir de 1945 et jusqu’en 1975 La Sécurité sociale est créée. La croissance économique permet le développement de structures répondant aux besoins. L’idéologie affirmée est « la prise en charge n’a pas de prix ». Le directeur est un penseur des sciences humaines ou médicales, un technicien de la relation, c’est un éducateur, un psychiatre, un travailleur social qui « fait fonction » de directeur.

Depuis 1975… Depuis 1975, début des grandes réformes du secteur, le contexte économique national est différent, c’est un contexte de crise économique. Les lois de décentralisation de 1985 entraînent une appropriation du secteur par l’État et les collectivités territoriales. On entre dans l’ère du contrôle et de la planification. L’idéologie devient « la santé n’a pas de prix mais elle a un coût ». Le directeur devient alors un gestionnaire, un professionnel du management. La gestion administrative et économique prend une part considérable dans la fonction de direction. Être directeur devient un métier.

La compétence de directeur

La notion de niveau de compétence est annoncée dans la loi du 2 janvier 2002 et fixée par le décret n° 2007-221 du 19 février 2007 relatif aux modalités de délégation et au niveau de qualification des directeurs d’établissements sociaux ou médico-sociaux. Le directeur doit être titulaire d’une certification de niveau I (Master II juridique, management, gestion d’établissements sanitaires, sociaux, médicosociaux ou CAFDES, certificat d’aptitude aux fonctions de directeur délivré par l’EHESP de Rennes).

En parallèle, l’État fixe par le décret du 27 mai 2005, les missions du médecin coordonnateur, et affirme le lien hiérarchique existant entre le médecin coordonnateur et le directeur. Si le lien hiérarchique est nécessaire pour poser un cadre juridique à la relation, il n’est en aucun cas le garant d’une relation réelle et fonctionnelle. Une synergie médecin coordonnateur et directeur requise par les textes Sur l’ensemble des missions du médecin coordonnateur…

La réussite d’au moins six missions repose sur la synergie entre le médecin coordonnateur et le directeur.

De même, si l’on regarde les missions du directeur d’EHPAD… On s’aperçoit que la mission principale qui lui est déléguée par le conseil d’administration et qui est la raison d’être de l’EHPAD – promouvoir l’autonomie et la protection des personnes, en se reposant sur une évaluation continue des besoins et des attentes – nécessite une collaboration et une complémentarité permanentes avec le médecin coordonnateur pour y répondre.

Missions requérant la synergie

Pour illustrer ce propos, on peut citer :

Projet de soins (mission n°1) Si le projet de soins est de la responsabilité du médecin coordonnateur, il doit s’inscrire dans le projet d’établissement qui, lui, est sous la responsabilité du directeur. Le projet dans son ensemble doit obtenir l’adhésion de tous les acteurs, quels que soient leur position et leur rôle, au sens et valeurs que se donnent l’établissement.

Admissions (mission n°2) Le directeur prononce l’admission sur avis technique du médecin coordonnateur. Il convient donc pour que la synergie fonctionne de définir clairement les modalités d’admission (commission d’admission, critère d’admissibilité, indicateurs d’évaluation des risques pour le résident et pour l’institution) et de formaliser le processus d’admission.

Coordination des professionnels (mission n°3) Si le médecin hiérarchise les problèmes de santé, donne les priorités en matière de soins et identifie les besoins en personnel, c’est le directeur qui mettra à disposition les moyens. Il y a donc nécessité pour le médecin coordonnateur de faire adhérer le directeur à cette hiérarchisation.

Évaluation AGGIR/Pathos (mission n°4) Outils économiques et financiers, ces évaluations vont définir les enveloppes budgétaires soins et dépendance et donc intervenir sur les moyens que le directeur pourra mettre à disposition. Pour mémoire, le calcul de la dotation de soins est défini par la formule suivante : Dotation = GMP + (PMP x 2,59) x capacité x coefficient Là encore, il est nécessaire de bien comprendre l’enjeu et d’y adhérer.

Réseau (missions n° 10 et n° 11) La synergie entre le médecin coordonnateur et le directeur sur ce point, doit permettre d’inscrire l’établissement dans un réseau. C’est d’une part, la réponse à une obligation règlementaire. En effet, la circulaire DHOS du 28 mars 2007 relative à la filière de soins gériatriques prévoit la mise en oeuvre d’une articulation entre la filière sanitaire et les acteurs médico-sociaux. Et d’autre part, c’est la reconnaissance de l’institution au niveau local. Si l’établissement est connu et reconnu par le secteur, il sera plus aisé de se positionner sur de nouveaux projets.

Pour passer du mythe à la réalité…

Il est nécessaire que le médecin coordonnateur et le directeur établissent une relation à deux basée sur la compétence, la connaissance et la reconnaissance des missions respectives, le partage de valeurs éthiques, l’autonomie de pensée, la confrontation d’idées et bien sûr le souci du résident. Copyright © Len medical, Gérontologie pratique, Février/mars 2010

Dans la même rubrique

La suppression du tiers payant en EHPAD ?
Les fonctions du médecin en EHPAD
Remboursement des matelas de prévention des escarres
Rapport médical annuel
Rémunération des médecins coordonnateurs ?
Les établissements d’hébergement pour personnes âgées en 2003
Guide pour le Rapport annuel synthèse
Que deviennent les boîtes prescrites ?
Le décret. Dernière version…
Conduite à tenir devant une chute chez la personne âgée
Décret n° 2005-560 du 27 mai 2005 relatif à la qualification, aux missions et au mode de rémunération du médecin coordonnateur
Rupture de contrat de travail et maltraitance
Conclusions du groupe de travail sur la prise en charge des médicaments dans les maisons de retraite médicalisées
Conduire un projet en EHPAD
PERIODES DE CHALEUR
Suggestion de Projet de soins
Du nouveau pour la permanence des soins en EHPAD
Collectif de défense des professionnels de santé ayant signalé des maltraitances en EHPAD
ÉCHELLE DE MASLACH
Permanence des soins en EHPAD
Fiche simplifiée AGGIR
Protocole décés
Personne de confiance en EHPAD
La personne de confiance
Coordination à l’intérieur de EHPAD
Prévention des chutes chez la personne âgée
GALAAD
AGGIR new look
Référentiel qualité V.E.R.O.N.I.Q.U.E. des E.H.P.A.D. de la Loire
La clientèle des établissements d’hébergement pour personnes âgées
Circulaire USLD
Plan canicule : 17 M EUR pour personnel supplémentaire
Rémunération des praticiens hospitaliers
Vieillesse, polypathologies et dépendance
Le Décès en EHPAD
Ratio en EHPAD
Les Regionales de gérontologie 2007
Manager une équipe pluridisciplinaire en EHPAD
Clostridium difficile
Grille de gestion des risques de maltraitance
Maisons de retraite : l’indispensable convention
HOPITAL FILIERE GERIATRIQUE DEPENDANCE GERONTO SSR EHPAD
Intervention des HAD en EHPAD
LOI n° 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs
La personne de confiance
HAD en EHPAD
Temps d’exercice du médecin coordonnateur en EHPAD
HAD en EHPAD et transports
Plan BIENTRAITANCE
Demande d’échange d’expériences
Circulaire budgétaire 2008
DGAS/DSS/2008/54 circulaire budgétaire
Kit de formation pour soignants
L’arrêté du 30 mai 2008 fixe liste du petit matériel médical … compris dans le tarif journalier
CNSA : Appel à candidatures national pour l’expérimentation de « Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer » (MAIA)
Étude sociologique sur les conditions d’entrée en institution des personnes âgées et les limites du maintien à domicile
Réintégration des médicaments en Ehpad
Réseaux commerciaux de maisons de retraite
Limitations dans les soins aux personnes âgées
Des indicateurs pour choisir une bonne maison de retraite
Les Ehpad disposaient de près de 515.000 places en 2007
Les Français accablent les maisons de retraite
Rapport annuel en EHPAD
Inquiétude autour des tarifs des maisons de retraite
Les résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées en 2007
Pétition relative à PATHOS
Convention-type EHPAD Officine
EHPAD : relations directeur - médecin coordonnateur
Le Monde rapporte les résultats de PLEIAD
Partenariat EHPAD - Réseau de soins palliatifs
Instruction ministérielle du 15 juillet 2010 : convention-type EMSP EHPAD
vous avez dit "ergothérapeute en EHPAD" ?
Menaces sur le libre choix
Appel à projets
22 mars : cotez VL !

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
16 mai 2010
Statistiques de l'article :
42 visiteurs aujourd'hui
36822 visiteurs cumulés

Google

La citation du jour

Visiteurs ! Où êtes-vous ?

Map IP Address
Powered byIP2Location.com

Identifiez-vous

Certaines rubriques du site ne sont accessibles qu'aux visiteurs identifiés


mot de passe oublié ?

SPIP 1.9.2c [10268] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 2534 (3137105)