Les trois quarts des résidents d’Ehpad souffrent de la maladie d’Alzheimer Rapport parlementaire

Le 15 juillet 2005, par Louis LEVY,

PARIS, 13 juillet (APM Santé) - Près des trois quarts des personnes âgées accueillies dans des établissements accueillant des personnes âgées (Ehpad)souffrent de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées.

Rapport de l’office parlementaire d’évaluation des politiques de santé (Opeps) [1] , rendu public mardi. Ce rapport de 260 pages a été rédigé par la députée Cécile Gallez (UMP, Nord), qui s’est appuyée sur une étude du Pr Jean-François Dartigues (Institut de santé publique d’épidémiologie et de développement, université de Bordeaux II).

Plus de 70% des personnes éligibles àl’allocation personnalisée d’autonomie (APA) souffrent de démence, indique le rapport.

Bien que les maisons de retraite représentent les premiers établissements d’accueil des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer en termes de capacités, elles n’utilisent pas totalement les places dédiées et disponibles pour ces malades.

Mais le processus de conventionnement tripartite, en médicalisant les établissements accueillant des personnes âgées, augmente le nombre de personnes lourdement dépendantes pouvant être pris en charge, dont les malades d’Alzheimer représentent plus de 80%, note l’Opeps. De plus, la signature de conventions tripartites doit permettre d’augmenter le nombre de places disponibles pour les résidents souffrant de démences.

Le taux d’accueil en foyer-logement est plus faible, mais cela s’explique par le fait que ces structures ne sont pas dédiées àl’accueil de personnes lourdement dépendantes.

L’Opeps estime également nécessaire de renforcer le secteur des services de soins infirmiers àdomicile (SSIAD) en direction des personnes âgées dépendantes en général. Il existe actuellement plus de 80.000 places de SSIAD, soit un taux d’équipement de 18,25 places pour 1.000 personnes âgées de 75 ans ou plus et près de 5.500 places supplémentaires doivent être installées en 2005.

PAS ASSEZ DE PLACE DANS LES STRUCTURES D’ACCUEIL

Concernant les structures de répit destinées àsoulager les aidants familiaux, l’Opeps dénombre 263 accueils de jour soit 1.096 places, une moyenne de 4,85 places pour 1.000 personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer. Il existe 8.590 lits d’hébergement temporaire, soit près de 12 lits pour 1.000 malades.

L’Opeps affirme que le manque de places en accueil de jour et en hébergement temporaire s’explique parfois par un manque de promoteurs pour répondre aux appels d’offre, alors même que les directions régionales des affaires sanitaires et sociales (DRASS) disposent de crédits.

Par ailleurs, la Direction générale de l’action sociale (DGAS) dénombrait 504 centres locaux d’information et de coordination gérontologique (Clic) àla fin novembre 2004, soit en moyenne 5,48 par département et 0,13 Clics pour 1.000 personnes âgées de 75 ans et plus. Mais la répartition géographique de ces centres d’information est très inégale, indique le rapport.

Il existe 104 réseaux gérontologiques, chacun intervenant en moyenne auprès de 64.000 personnes âgées de 75 ans et plus en moyenne. La plupart de ces réseaux ne sont pas spécialisés, àl’exception du moins du réseau mémoire dans la région Nord-Pas-de-Calais, dédié àla prise en charge des malades d’Alzheimer, indique l’Opeps.

Quant àl’offre de soins, elle se montre également insuffisante, avec 232 consultations mémoire recensées en 2003 et 20 centres mémoire de ressources et de recherches (CMRR).

Par ailleurs, il existe 237 structures d’aide aux aidants -c’est-à-dire aux familles des malades- soit 0,06 pour 1.000 personnes âgées de plus de 75 ans.

INSUFFISANCE DE LA PRISE EN CHARGE EN MÉDECINE DE VILLE

Le constat n’est pas plus optimiste en ce qui concerne la prise en charge par la médecine de ville, dans la mesure où l’insuffisance de l’offre de soins se manifeste àla fois pour les médecins généralistes et les spécialistes, neurologues ou neuropsychiatres.

Làencore, l’Opeps constate une grande disparité entre les régions, et note que l’absence de spécialistes ne se compense pas forcément par la présence de médecins généralistes.

"Compte tenu des évolutions opposées de la démographie médicale et celle de la maladie d’Alzheimer", le nombre de malades allant en s’accentuant, "l’insuffisance de l’offre va perdurer", souligne l’Opeps, qui recommande donc de s’axer vers des actions de coordination entre les acteurs et de renforcer le rôle des infirmiers.

Notes :

[1] Rapport sur la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées, OPEPS, 260 p., disponible sur le site de l’assemblée nationale

Dans la même rubrique

Alzheimer : projet de décret
Personnes très dépendantes : un décret permet des structures de répit
Approches de projets de soins
Alzheimer : le mal du 21è siècle ?
Les trois quarts des résidents d’Ehpad souffrent de la maladie d’Alzheimer
Des réseaux gérontologiques dédiés à la maladie d’Alzheimer en projet à la MSA
Alzheimer et glucose
Alzheimer grande cause nationale 2007 ?
Le déclin cognitif léger pourrait être favorisé par la prise d’anticholinergiques !
L’étude du LCR au stade MCI
Faut-il prescrire un inhibiteur de la cholinestérase dans les Alzheimer évolués ?
Peut-on faire le diagnostic de maladie d’Alzheimer avec une prise de sang ?
Maladie d’Alzheimer : Analyse de la presse de référence
ALZHEIMER
Premiers essais des oméga 3 dans la maladie d’Alzheimer
Maladie d’Alzheimer : Revue de presse
OUTILS MUSICO-THERAPEUTIQUES
Infos maladie d’Alzheimer
L’Alzheimer au PET scan
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Détecter précocement la maladie d’Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer 4 juillet 2007
L’association Alzheimer le Havre Pays de Caux organise
Diagnostic précoce Alzheimer
Revue de presse Alzheimer juillet 2007
AINS et Alzheimer : une nouvelle étude relance le débat
LES TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES PEUVENT ÊTRE REPÉRÉS EN MÉDECINE GÉNÉRALE
Le nouveau plan Alzheimer
Les statines protègent-elles de la maladie d’Alzheimer ?
Revue de presse Alzheimer septembre 2007
Dérèglement précoce du GPS cérébral dans la maladie d’Alzheimer
Revue de presse Alzheimer octobre 2007
Plan Alzheimer : 48 mesures proposées ce jeudi à Nicolas Sarkozy
Revue de presse novembre 2007
Prévenir l’épuisement des aidants
Alzheimer : Lancement de la "carte de soins et d’urgence"
Un rapport du Régime Social des Indépendants sur les dépenses de santé liées à la maladie d’Alzheimer
La dernière lettre de successfull aging
Le lent épuisement des proches de malades d’Alzheimer
Revue de presse Alzheimer mai 2008
Presse de référence Alzheimer
Analyse de la presse Alzheimer
Des allergies à l’Alzheimer : un sacré bond pour le dimebon
DENUTRITION ET MALADIE D’ALZHEIMER
Deux anti-Alzheimer donnent des résultats prometteurs
Un logiciel pour mieux diagnostiquer la maladie d’Alzheimer au stade précoce
Analyse de la presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer de PR éditions
Maladie d’Alzheimer : des risques pour les aidants
Alzheimer : en parler autour d’un café
Revue de presse Alzheimer
Revue de presse Alzheimer de PR éditions déc. 2008
Alzheimer : des symptômes avant le diagnostic
La maladie d’Alzheimer, un diabète du troisième type ?
CODEX un test rapide pour évaluer les fonctions cognitives
Comment différencier la démence du Parkinson et la démence à corps de Lewy ?
Alzheimer : ne pas traîner
Les médecins généralistes aussi efficaces que les cliniques de la mémoire

À propos de cet article

Dernière mise à jour le :
15 juillet 2005
Statistiques de l'article :
37 visiteurs aujourd'hui
23854 visiteurs cumulés

Google

La citation du jour

Visiteurs ! Où êtes-vous ?

Map IP Address
Powered byIP2Location.com

Identifiez-vous

Certaines rubriques du site ne sont accessibles qu'aux visiteurs identifiés


mot de passe oublié ?

SPIP 1.9.2c [10268] | BliP 2.4 | XHTML 1.0 | CSS 2.0 | RSS 2.0 | Espace privé
Visiteurs par jour (cumul) : 4352 (3370753)